96839966a300e5f12457104901987a7f.jpeg

Que se passe-t-il quand le destinataire d’une composition graphique est une machine ? La reconnaissance de formes par les machines n’est pas nouvelle – on peut penser aux typographies OCR ou aux QR codes – mais nous arrivons à un point où sont reconnues non plus seulement des formes, mais aussi les relations qui peuvent exister entre elles.

La machine commence à comprendre la composition, elle peut décrire ce qu’elle voit par des phrases intelligibles : “A group of giraffes standing next to each other on a field”, “A man riding a bike down a street next to a traffic light”, etc. Dès lors, la machine sera-t-elle capable de commenter le design graphique ? Et à quelles fins ?

En février dernier, Vadim Bernard (Dépli/incident) et le développeur Martial Geoffre Rouland (Screenclub) ont partagé ces interrogations avec une vingtaine d’étudiants de quatrième et cinquième années du département Design graphique de l’ENSAD. Il s’agissait d’investir les dernières librairies qui font appel à des réseaux de neurones artificiels (NeuralTalk par Karpathy, OfxTSNE par Gene Kogan, et ofxCCV par Kyle McDonald).



Que se passe-t-il quand le destinataire d’une composition graphique est une machine ? La reconnaissance de formes par les machines n’est pas nouvelle – on peut penser aux typographies OCR ou aux QR codes – mais nous arrivons à un point où sont reconnues non plus seulement des formes, mais aussi les relations qui peuvent exister entre elles.

La machine commence à comprendre la composition, elle peut décrire ce qu’elle voit par des phrases intelligibles : “A group of giraffes standing next to each other on a field”, “A man riding a bike down a street next to a traffic light”, etc. Dès lors, la machine sera-t-elle capable de commenter le design graphique ? Et à quelles fins ?

En février dernier, Vadim Bernard (Dépli/incident) et le développeur Martial Geoffre Rouland (Screenclub) ont partagé ces interrogations avec une vingtaine d’étudiants de quatrième et cinquième années du département Design graphique de l’ENSAD. Il s’agissait d’investir les dernières librairies qui font appel à des réseaux de neurones artificiels (NeuralTalk par Karpathy, OfxTSNE par Gene Kogan, et ofxCCV par Kyle McDonald).

Press

2016 – Strabic, "Le design graphique pour les machines"

b05fb5bd3b1db88f91706a731b78f9aa.jpeg
5ab9f96e8f7df1c177039bb95b203774.jpeg
a160a8fc1526b5cac012a02017f4900c.jpeg
2fd6f0c78b74352f07e957f35b38273f.jpeg